DÉFINITIONS

Santé

Selon la constitution de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé est « un état de complet bien-être physiquemental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité » et représente « l’un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soit sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale »1.

 
 

Antenne de Lecher

Physicien autrichien, né en 1856, Ernst Lecher a mis au point un appareil nommé les Fils de LECHER. Cet appareil étonnant servi de base à un physicien allemand, REINHARD SCHNEIDER, pour créer ce que l'on a coutume d'appeler aujourd'hui "ANTENNE DE LECHER". 

Le principe de base de l'antenne de Lecher :

 

Chaque bras tenu par l'opérateur est relié à un circuit fermé sur lequel coulisse un curseur faisant contact. L’ensemble forme donc un circuit fermé qui est alimenté en énergie par l'opérateur (qui est lui-même une antenne plus ou moins sensible aux énergies cosmo telluriques). La réglette graduée permet de se positionner sur la longueur d'onde exacte recherchée. La boucle étant fermée, l'énergie électromagnétique est convertie en effet mécanique. L'antenne doit être tenue en équilibre de façon à ce que la moindre impulsion provoque une rupture d'équilibre.

Une très faible émission du champ d'énergie de ce que l'on teste provoque la réaction et la rupture de l'équilibre de l'antenne. Toutes les formes, objets ou matériaux de l'univers ont un champ d'énergie variable dont la composante électrique se propage à l'infini. Ce champ extrêmement faible, sélectionné par l'antenne, est amplifié par le corps humain qui réagit par une pulsion infinitésimale. Celle-ci  suffit à rompre l'équilibre de l'antenne et à la faire basculer ou pivoter.

Géobiologie et habitat

 

Les différents phénomènes étudiés :

Ondes électromagnétiques

L'onde électromagnétique est un modèle utilisé pour représenter les rayonnements électromagnétiques

Il convient de bien distinguer : le rayonnement électromagnétique, qui est le phénomène étudié, et l'onde électromagnétique, qui est une des représentations du phénomène. Une autre représentation, quantique (ou corpusculaire), prend en compte l'existence du photon.

Une onde électromagnétique comporte à la fois un champ électrique et un champ magnétique oscillant à la même fréquence. Ces deux champs, perpendiculaires l’un par rapport à l’autre se propagent dans un milieu selon une direction orthogonale (figure ci-dessous). 

La propagation de ces ondes s’effectue à une vitesse qui dépend du milieu considéré. Dans le vide, la vitesse de propagation est égale à la vitesse de la lumière : 299 792 km/s

 

 

 

 

Le spectre électromagnétique représente la répartition des ondes électromagnétiques en fonction de leur longueur d'onde, de leur fréquence ou bien encore de leur énergie.

 

La fenêtre du visible qui s'étend entre 0,4μm et 0,7μm est la seule fenêtre du spectre électromagnétique qui est perceptible par l'œil humain.

 

Titre 1

 

Ondes pulsées

Afin de pouvoir communiquer à plusieurs sur la même onde numérique (ou signal numérique) porteuse, on utilise un système de multiplexage appelé TDMA (Time Division Multiple Access) ou  accès multiple à répartition dans le temps en français. Avec ce système la bande de fréquences est partagée, à tour de rôle, entre plusieurs usagers et une même antenne relais peut faire passer davantage de communications.

En téléphonie mobile GSM, chaque utilisateur n’utilise un canal de fréquence que pendant un 8ème du temps et ainsi 8 appels peuvent être transmis simultanément sur un seul et même canal. L’information est transmise en paquets de micro-ondes de 0.577 ms de durée, avec 216 paquets par seconde (soit 216 Hz ou un paquet de 0,577 ms toutes les 4.6 ms soit 1 fois sur 8).

Le débit des données est si rapide que l'utilisateur ne peut percevoir cette discontinuité.

Les ondes pulsées sont mises en cause pour leur impact sur les cellules.

Les cellules du corps sans cesse stimulées par des signaux saccadés auraient du mal à s'accommoder, se traduisant par des fatigues, problèmes de concentration, de mémorisation et d'insomnies.

 

Electrosmog

L'électrosmog, par analogie avec le "smog" ou brouillard, désigne l'ensemble des champs électromagnétiques dans lesquels nous baignons du fait de la présence de WiFi, téléphonie sans fil, réseau 220V, lignes à haute tension, etc. Cet électrosmog aurait des conséquences néfastes pour la santé.

La présence de champs électromagnétiques perturberait la biologie du corps et tout particulièrement le système nerveux.

Certes, on ne le sent pas, sauf pour les personnes dites "électrosensibles" !

Électro-HyperSensibilité (EHS) ou 

Syndrome d'Intolérance aux Champs Électromagnétiques (SICEM)

L’hypersensibilité électromagnétique ou intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques est une maladie atteignant les individus dits EHS (électro-hypersensible). Ces derniers semblent souffrir de symptômes provoqués ou aggravés par des ondes électromagnétiqueset ce, malgré le cadre réglementaire existant pour garantir leur innocuité.

 

Rapport BioInitiative 2012

BioInitiative est un groupe de scientifiques internationaux, dont la première contribution publiée en 2007 est le "rapport Bioinitiative", qui vise à démontrer la dangerosité des champs électromagnétiques (basses fréquences, radio-fréquences, Wi-Fi…).

Ce rapport de 610 pages rédigé en anglais (et organisé en 21 sections) vise à  apporter des preuves scientifiques concernant les effets sanitaires (Stress cellulairegénotoxicité, risques de tumeurs au cerveau ou de leucémies) des champs électromagnétiques sur le vivant. Il estime que les normes actuelles sont inadaptées et définit des valeurs-seuil qui protégeraient mieux la santé.

Au total, 14 scientifiques américains, européens (Suède, Danemark, Grande-Bretagne) et chinois ont contribué en réalisant chacun un article de ce rapport, enrichi en 2012 par 1800 nouvelles études.

Les valeurs-seuil retenues sont basée sur les effets biologiques de long terme, contrairement aux valeurs officielles établies en 1999 par l'ICNIRP qui ne retiennent que les effets thermiques immédiats sur les organismes vivants.

Le rapport BioInitiative est critiqué par de nombreuses instances scientifiques internationales.

L'académie de médecine et  l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (AFSSET) ont pu faire une analyse critique de ce rapport.

Le rapport BioInitiative 2012 est disponible sous http://www.bioinitiative.org/table-of-contents/  (version anglaise).

 

 

 

Comparaison des valeurs officielles avec les valeurs-seuil issues du rapport Bio initiative 2012.

 
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

© terra cognita 2019 – Anne Singler-Ferrand⎪Mentions légales⎪Webdesign : résonance-graphique.fr